Quelle race de lapin peut vivre dehors ?

Le lapin est un animal de compagnie particulièrement câlin et affectif. Il est facile à nourrir et c’est la principale raison pour laquelle beaucoup de gens l’adopte.

Le lapin est mis en général dans une case intérieure mieux sécurisée. Pourtant, en adoptant le lapin, vous devez être apte à connaître toutes ces caractéristiques pour que vous puissiez prendre bien soin de vos adorables lapins.

Les traits caractéristiques du lapin

Les traits caractéristiques du lapin sont surtout liés au races de lapin.Il y a deux catégories de lapin et le choix entre ces deux catégories dépend du choix de l’adoption de lapin. En effet, il y a ceux qui adoptent le lapin afin d’être élevés. Il y a par contre celui qui adopte le lapin pour être dans une maison. C’est le lapin domestique.

 Le lapin domestique est considéré comme un compagnon à la maison tout comme les chiens et les chats. Les races de lapin domestique n’est pas le même pour le lapin d’élevage.

Les différentes races de lapin

Il y a différentes races de lapin, ces races forment les traits caractéristiques du lapin. Nous allons vous citer quelques unes de races de la peau :

  • Le lapin de race angora anglais. En lisant son nom, l’idée en votre tête est que ce lapin vient en Angleterre alors que ce type de lapin à race angora anglais vient d’Ankara, une endroit qui se trouve en Turquie.

 C’est une race de lapin d’élevage. Cette race de lapin se distingue par ses poils soyeux. Le lapin d’angora anglais est doté de couleur différente, il y a de lapin des couleurs blanc, d’autres sont noir et marron. Ce lapin n’est pas un lapin géant, il mesure en général 2,5 à 3,5 de poids.

  • Le lapin bélier est une autre race de lapin. Ce lapin est caractérisé par des oreilles longues tombantes. C’ est un lapin très calme et doux. C’est pourquoi, elle est considérée comme compagnon de la maison. C’est donc un lapin domestique.

 Il y a différentes catégories de lapin bélier qui se diffèrent par leur apparence physique. Parmi ces lapins béliers, on distingue le lapin bélier à tête de lion, celle qui a des poils bouclés et le lapin cachemire.

  • Le lapin à race de Lionhead, c’est une race de lapin très populaire. Il est originaire de Belgique. Le lapin de race lionhead est nécessairement un lapin domestique. Il n’est pas du tout un grand lapin car son poids varie entre 1 à 2 kg. Le lapin de race lionhead est avec des couleurs différentes. Il a un  tête agréable qui se rassemble à un lion d’où son appellation lapin à race lionhead.

Le lapin à race rex comme lapin qui se met en dehors

Le lapin à race rex est un lapin très spécial car c’est le lapin parfait pour mettre dehors. Ce lapin se distingue parce qu’il a besoin de se promener en dehors de la maison. Ce type de lapin rex a deux tailles différentes à savoir le lapin à race rex de taille standard qui peut atteindre jusqu’à 5 kg. Mais il y a aussi le lapin rex de mini taille,  de 1 à 2 kg. C’est un lapin sociable et sympathique. 

Comment tenir une cisaille ?

La cisaille est un outil très utilisé pour le jardinage et la réalisation de plusieurs travaux. Que ce soit pour l’entretien des haies et des arbres d’ornement, la cisaille est un indispensable. Mais pour réussir ces tâches, il faut savoir utiliser les cisailles en fonction du type de lame.   

Savoir tenir une cisaille

La cisaille de jardinage est semblable à un ciseau de grande taille. Son utilisation est assez simplifiée, il faut écarter et tenir fermement des deux mains en orientant vers la verdure à couper.

Vous pouvez de temps en temps l’incliner pour avoir le meilleur angle idéal pour la coupe.  L’ergonomie au niveau des poignées facilite l’utilisateur. Le revêtement des poignées en bois ou en plastique assure une bonne préhension et un meilleur serrage. Les poignets avec un matériau antidérapant sont parfaits pour les tâches rudes et difficiles.

L’ouverture démultipliée à la crémaillère diminue l’effort à fournir pour manipuler la cisaille. Mais avec un modèle classique, vous n’aurez pas cet avantage. Les cisailles avec une démultiplication à double levier garantissent une coupure efficace sans le moindre effort, depuis la base jusqu’aux niveaux des pointes de la lame.

Lame droite et ondulée

La cisaille à lame droite s’utilise pour la coupe de l’herbe, des jeunes pousses et des haies à bois tendre. Certains modèles sont crantés, permettant ainsi de couper les branches un peu plus épaisses. La cisaille à lame ondulée est idéale pour la coupe des rameaux les plus solides.

Ce type de lame est utilisé pour tailler les haies irrégulières ou avec des bois rigides. L’ondulation des lames empêche que les rameaux ne glissent pas. Pour les rameaux avec une circonférence de plus de 2 cm il est mieux d’utiliser un sécateur.

Quelques conseils d’utilisation

Il existe des conseils de base pour bien utiliser une cisaille.

  • La tension des lames est indispensable pour avoir une coupe juste et optimale. Vous pouvez régler la tension avec une vis ou un boulon. Pour cela, vous aurez besoin d’un tournevis ou une clef. Pour entretenir une lame, vous pouvez mettre une  couche anti-adhérence ainsi, la durée de vie de la cisaille est augmentée. 
  • Il est important de nettoyer les lames après chaque utilisation. Pour cela, vous pouvez y mettre de l’alcool à brûler pour désinfecter les lames. Ainsi, les maladies et les parasites ne contamineront pas d’autres espaces verts.
  • Pour avoir des coupes réussis, i faut bien nettoyer et affûter les lames. En effet, la sève sèche peut émousser le fil des coupes.
  • Il faut toujours éviter de garder vos cisailles avec des traces d’eau qui pourront abimer les lames
  • Les cisailles de grandes tailles doivent être utilisées avec précautions pour ne pas avoir un incident. Cet outil pourrait tomber et vous blesser au niveau des pieds.
  • Si vous constatez que vos cisailles sont déjà faibles, n’hésitez pas de la changer car cet outil en mauvais état peut être dangereux.

Comment fonctionne un déshumidificateur électrique ?

Depuis quelque temps, l’utilisation de déshumidificateur d’air est devenue de plus en plus tendance. Comme l’indique son nom, sa mission est de déshumidifier l’air ou réduire le taux d’humidité dans l’air qui est dans une pièce. Sachez que l’humidité dans un logement peut être source d’un grand nombre de problèmes pour la santé. D’où l’usage de cet appareil. Mais, comment fonctionne-t-il ?

Le déshumidificateur à compresseur

Les déshumidificateurs se présentent sous différents modèles. Le principe de fonctionnement de chaque modèle reste globalement le même. Commençons par le déshumidificateur à compresseur. Ce dernier fonctionne comme un climatiseur. Cet appareil dispose d’un ventilateur et un compresseur. Ce dernier est relié à deux serpentins. On trouve souvent ce modèle dans les pièces à vivre. C’est au ventilateur d’aspirer la vapeur d’eau contenue dans l’humidité de l’air ambiant.

Cet air est conduit dans le serpentin froid. Une fois que l’air est refroidi, les gouttelettes d’eau s’écoulent dans un bac. Bien évidemment, vous devez vider ce bac plus souvent afin qu’il ne déborde pas. L’air déshumidifié passe ensuite dans le serpentin chaud. Une fois qu’il retrouve sa chaleur initiale, le ventilateur rejette cet air sec dans la pièce. Cet air rejeté est légèrement plus chaud. Pour faire simple, un déshumidificateur à compresseur :

  • Aspire l’air humide dans la pièce
  • Filtre l’air
  • Rejette l’air chaud dans la pièce

Le déshumidificateur à gel de silice

C’est un appareil qui est très apprécié dans les régions froides. Ce qui le différencie de son cousin, le modèle à compresseur. C’est aussi un appareil facile à utiliser. Pour en savoir plus sur le mode d’emploi d’un déshumidificateur, on vous incite à voir cette page. Le déshumidificateur à gel de silice ou à absorption est un modèle qu’on voit souvent dans les caves, dans les sous-sols ou dans les pièces non chauffées. Il n’a pas besoin de compresseur ni de gaz réfrigérant.

Avec cet appareil, l’air humide passe par le condenseur et à travers un rotor déshydratant. Ce rotor est composé de gel de silice. C’est un produit qui est capable d’absorber l’eau. Grâce à un deuxième circuit d’air, le rotor est en mesure de rester sec. Cela est grâce à la régénération du gel de silice. Ainsi l’humidité est absorbée en permanence et l’air qui est rejeté dans la pièce est légèrement chauffé

Le ventilateur déshumidifiant

C’est aussi un modèle de déshumidificateur. Il promet un mode de fonctionnement assez simple. Grâce à son dispositif de commande par capteur et un ventilateur extracteur, cet appareil est tout à fait en mesure de déshumidifier l’air une fois que l’humidité atteint le niveau établi. Si vous pensez que le sous-sol de votre maison est assez humide, on vous recommande de miser sur cet appareil. 

Ce qui le différencie des autres modèles, c’est qu’il n’est pas capable de récupérer de la chaleur. De plus, il n’est pas si efficace si le temps est assez chaud et humide. Si vous habitez dans une région froide, cette solution est faite pour vous.

Quelles sont les causes des douleurs articulaires ?

Les douleurs articulaires touchent de plus en plus de personnes. Comme leur nom le laisse clairement entendre, il s’agit d’une douleur se trouvant au niveau de l’articulation. Heureusement que la plupart des cas peuvent être soignés. Le traitement à adapter dépend de leur cause. C’est la raison pour laquelle dans ce présent article, nous allons vous détailler toutes les causes possibles des douleurs articulaires.

Cause mécanique

Les douleurs articulaires existent en de nombreux types dont l’arthrose en fait partie. Ceci consiste à des douleurs d’origine mécanique qui surviennent effectivement avec l’âge.  Effectivement, l’arthrose est souvent causée par l’usure du cartilage des articulations. C’est surtout le cas de raidissement de l’articulation qui se ressent au réveil. La meilleure solution pour apaiser ce type de douleurs articulaires est sans doute de travailler l’articulation.

Il se peut également que la douleur au niveau des articulations soit d’origine traumatique. Elle peut également être suite à une chute, un coup reçu ou encore un accident. C’est en effet le cas :

  • Des entorses
  • Des luxations
  • Des élongations

Dans la majorité des cas, ce problème se soigne par des séances de rééducation. Pourtant, il est nécessaire de consulter l’avis de votre médecin traitant.

Une infection virale ou bactérienne

Outre l’âge, une infection virale peut aussi être la cause des douleurs articulaires. Il s’agit de l’arthrite. À savoir que le virus de la grippe peut provoquer celles-ci. Pour éviter cela, il est recommandé de booster l’immunité en mangeant un complément alimentaire adapté.

Les gènes au niveau de l’articulation peuvent aussi être causés par une infection bactérienne. C’est en effet le cas des bactéries qui sont responsables des streptocoques ou encore celles des staphylocoques. Pour une infection bactérienne, une intervention médicale d’urgence est nécessaire.

Attention, il se peut qu’une arthrite s’accompagne de la fièvre. Dans ce cas, il est sage de stabiliser la température corporelle.

La polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est également une des causes de douleurs de l’articulation qui peuvent survenir à tout moment. Il s’agit en effet d’une maladie articulaire inflammatoire et chronique qui agit directement sur les articulations. Celle-ci touche aussi bien les hommes que les femmes et survient surtout entre 40 et 60 ans.

La polyarthrite rhumatoïde nécessite le plus rapidement possible un traitement efficace pour ne pas aggraver la situation. Bien évidemment, en cas d’absence de traitement, cette maladie de l’articulation peut provoquer de la déformation ou encore de la destruction de toutes les zones  touchées.

La goutte

Parmi les causes des douleurs articulaires qui touchent de multiples gens, vous avez la goutte. Cette dernière consiste à l’accumulation d’acide urique dans les articulations. En effet, elle est dans la majorité des cas causée par l’incapacité du corps à rejeter l’acide urique. Comme la goutte génère une importante inflammation douloureuse, une intervention médicale reste essentielle. Heureusement qu’il existe des médicaments qui peuvent soulager la douleur.

Sachez que cette maladie touche davantage les hommes par rapport les femmes. Ce sont les cinquantenaires qui sont les plus touchés par la goutte. Cette dernière se montre rare chez les jeunes.

Comment remplir le formulaire ESTA pour une femme mariée ?

Une autorisation ESTA est indispensable pour s’envoler aux USA. Pour obtenir cette autorisation, vous devrez remplir un formulaire en ligne qui vous permet de bénéficier d’une autorisation de séjour touristique ou pour affaires de 90 jours. Si vous voyagez en tant que femme mariée, voici ce que vous devriez savoir pour remplir le formulaire ESTA.

Entrer des informations complètes et correctes dans le formulaire

Vous devriez remplir le formulaire soigneusement et correctement. Les informations devraient être sans fautes ni discordances de données. Ces informations déterminent l’admissibilité ou le refus de votre demande ESTA. Dans le formulaire, vous devriez remplir :

  • Les informations sur votre vie personnelle et professionnelle
  • La raison de votre séjour
  • –        L’adresse de votre séjour
  • L’état de votre santé
  • Les 9 questions de sécurité

Indiquer le nom de votre époux ou votre nom de jeune fille n’est pas obligatoire. Vous pouvez remplir le formulaire avec les informations que vous avez utilisées sur tous vos autres documents comme votre passeport ou votre formulaire d’assurance. Vous pouvez voir sur https://www.lemessager.fr/3542/article/2020-01-06/esta-usa-l-histoire-de-l-exemption-des-francais-du-visa les raisons par lesquelles l’État américain a adopté le programme d’exemption de visas pour les ressortissants étrangers.

Avant de valider votre demande dans le formulaire, vous devriez bien relire toutes les informations que vous avez saisies. Vérifiez bien que votre prénom et nom de famille sont corrects et sont identiques sur tous les documents fournis. En cas de discordance, cela peut entraîner le refus de votre demande.

Les résultats donnés suite à votre demande ESTA en ligne

Le résultat de votre demande vous est envoyé dans les 72 heures. Vous pouvez obtenir 3 réponses possibles. L’autorisation ESTA approuvée signifie que votre demande est approuvée officiellement et que vous pouvez vous rendre aux États-Unis tout en bénéficiant du Visa Waiver Program. Si l’autorisation est refusée, cela signifie que vous n’êtes pas autorisé à voyager aux USA. Pour obtenir une nouvelle approbation, vous pouvez faire une demande de visa à l’ambassade USA ou au consulat. Le statut final de votre demande peut être en attente d’autorisation, c’est-à-dire que votre candidature n’a pas encore été décidée et que votre demande est en cours d’examen.

L’ESTA ne garantit pas totalement votre entrée aux États-Unis

Techniquement, l’ESTA vous autorise uniquement à monter à bord pour voyager aux États-Unis dans le cadre du VWP. De la même manière qu’un visa valide ne garantit pas l’admission aux États-Unis, un ESTA approuvé ne garantit pas l’entrée, mais établit seulement que vous êtes éligible pour y voyager.

Seul un agent des douanes et de la protection des frontières des États-Unis au point d’entrée peut décider si vous êtes réellement autorisé à entrer dans le pays. ll faut bien retenir ce point important. Cette décision est entièrement à leur discrétion, il vaut donc toujours la peine d’avoir avec vous tout document à l’appui de votre motif de voyage afin que vous puissiez prouver vos intentions et éviter de vous voir refuser l’entrée. Prendre des conseils si vous avez des inquiétudes peut vous aider à vous assurer d’avoir les documents pertinents avec vous au cas où vous seriez interrogé à la frontière.

Les 3 conditions essentielles pour mettre en œuvre le Design thinking en entreprise

Toute entreprise a besoin de changement et d’innovation. Afin de vous aider à atteindre ce but, de nombreuses solutions s’offrent à vous. Parmi ces solutions, il y a le Design Thinking. Pour la mise en place et la réussite de cette démarche, elle a besoin de 3 conditions essentielles. 

1.     Connaître vos objectifs

Comme tous les projets, le Design Thinking demande beaucoup de préparation. Et bien avant la mise en place de cette démarche. Vous aurez besoin de connaître vos objectifs. Pourquoi souhaitez-vous instaurer cette méthode de travail collaboratif au sein de votre équipe ? Le fait de connaître vos objectifs vous offre une opportunité de les atteindre plus facilement et surtout de défendre votre point de vue. Pour sa réalisation, le Design Thinking doit se faire en 5 étapes.

Connaître vos objectifs vous offre également la possibilité de savoir par quelle étape vous devez commencer. C’est aussi la meilleure solution si vous tenez à trouver une sélection parmi les principes de Design Thinking. Il est important de vous préciser que cette démarche ou cette méthode de travail collaboratif n’est pas du tout destinée à toutes les structures. Si votre équipe souhaite s’améliorer et optimiser la relation entre les collaborateurs, cette solution est faite pour vous.

2.     Avoir une idée plus objective

Si c’est à vous que l’entreprise a fait confiance pour mener la mise en place de cet outil, vous devez être ferme et engagé. Outre cela, vous devez également avoir des idées plus objectives et mettre entre parenthèses vos idées personnelles. Pour être un bon dirigeant et pour pouvoir mettre en place votre Design Thinking, vous devez également oublier les aversions populaires et les remplacer par les idées de toute l’équipe.

Il vous suffit de réaliser une petite réunion. Profitez de cette occasion pour en savoir plus sur les problématiques pertinentes. Vous pouvez aussi profiter de cette étape pour suspendre les jugements. Le but est de créer un cadre plus cohérent. Pour y parvenir, les inspirations de chaque équipe sont considérées comme les bienvenus. Cela ne veut pas dire que vous allez instaurer un cadre strict. Il est important de cadrer les choses sans pour autant en faire trop sur la discipline.

3.     Savoir faire face aux difficultés

Il n’est pas si facile de mettre en place un Design Thinking. Pour que toute votre équipe puisse donner chacun ses idées, vous devez leur donner beaucoup plus de temps. Pour faire face à tous ces stress, ces différentes idées ou encore ces différents jugements, vous devez :

  • Faire preuve de courage
  • Créer un espace de sécurité émotionnelle
  • Savoir faire face aux difficultés

Ce n’est pas les refus qui manquent lors de la mise en place d’un Design Thinking. Vous devez donc faire connaître aux participants les limites de cette démarche. Lors de la réalisation de cette méthode, on vous recommande de mettre vos collaborateurs en confiance. C’est la meilleure solution pour la réussite de votre Design Thinking.

Pourquoi se déguiser pour Halloween ?

La fête d’Halloween est une des plus populaires, notamment dans les pays anglo-saxons. La tradition veut donc que la nuit du 31 octobre soit l’occasion pour sortir déguisés comme on le souhaite. Si beaucoup s’adonnent à cette pratique, bien peu vont généralement porter l’attention sur les raisons de faire cela.

C’est une pratique aux origines anciennes

De manière traditionnelle, Halloween est la soirée qui précède le jour des morts, soit le 1er novembre. Ainsi, cette nuit est considérée comme un moment où les esprits vont être bien plus présents en général. Sortir déguisés en monstres et créatures diverses peut être perçu comme une façon de conjurer ce problème en particulier.

D’ailleurs, c’est même la raison qui fait que les déguisements d’Halloween font généralement peur. Ce n’est que bien plus tard que le tout a été converti en une fête moderne où tout le monde se déguise comme il veut. Les personnes qui sont intéressées par les films d’horreur et autres vont quand même choisir ce type de déguisement.

L’occasion de devenir vos personnages préférés

La fête d’Halloween est aussi devenue l’occasion pour les gens d’incarner des personnages fictifs qui leur tiennent à cœur. Parmi les plus populaires, on peut évoquer les personnages de dessins animés divers. Ainsi, l’artiste Doja Cat a partagé des photos d’elle déguisée en l’assistance du maire dans les Super Nanas.

Les idées de déguisements ne sont pas ce qui manque pour les personnes imaginatives. La chanteuse et actrice Hayley Kyoko a ainsi adopté le déguisement de 067 de la série Squid Game. Les sources d’inspiration vont aussi rester dans l’esprit sombre, comme Meghan Thee Stallion qui s’est déguisée en Pinhead de Hellraiser.

Un événement social et populaire

Depuis que les réseaux sociaux font partie intégrante de nos vies, la fête d’Halloween est devenue très populaire. La tendance à cette période est donc de poster des photos de soi déguisées. Cette période est l’occasion pour vous de découvrir des tenues de personnes venant du monde entier.

Comme l’évènement est assez médiatisé, les célébrités internationales s’y donnent ainsi à cœur joie. Ainsi, on trouve des artistes John Legend ou encore Travis Barker, dont les photos ont été largement relayées. L’acteur Steve Buscemi a notamment été aperçu déguisé dans le fameux même sur lui qui circule.

Un vrai plaisir pour les amateurs de macabre

Plusieurs sous-cultures comme le métal ou bien simplement le gothic vont grandement s’identifier aux codes visuels d’Halloween. Les détails esthétiques choisis pour cette période de l’année ressemblent au style vestimentaire adopté par les concernés. Ils ont ainsi une bonne opportunité pour encore plus partager leur passion pour le macabre. On peut espérer les meilleurs déguisements d’Halloween venant de ceux-ci.

Pour beaucoup, ils vont préparer leurs tenues à l’avance, afin de s’assurer d’avoir le meilleur des rendus. Souvent, les personnes amatrices de goth et tout ce qui s’y apparente vont être très douées pour changer leur apparence. Ils ont une plus grande maîtrise de ce style visuel en général, et ils vont profiter de cette fête pour mettre ce talent en avant.

Je vapote trop ! Comment réduire ma consommation ?

Si vous êtes conscient que vous vapotez trop, vous serez apte à baisser de manière progressive votre consommation de cigarettes électroniques. Mais le sevrage de l’e-cig ne devrait pas vous stresser au risque de vous pousser à nouveau dans le tabagisme. La diminution ou l’arrêt de votre vapotage devrait s’effectuer avec précaution, car il s’agit là d’une démarche particulièrement sensible.

Augmenter le taux de nicotine pour vapoter moins

Réputée pour être une excellente alternative au tabagisme, la cigarette électronique est adoptée par un grand nombre de personnes voulant diminuer ou arrêter leur dépendance au tabac. Le passage du tabac à la cigarette électronique est relativement simple. Mais diminuer le vapotage est plus compliqué. Vous vapotez trop parce que vous ressentez un manque de nicotine, vu que votre corps s’est habitué à un dosage précis.

Dans ce cas, nous vous recommandons d’élever le taux de nicotine dans votre e-liquide. Cela vous permettra de moins ressentir le besoin. Grâce à cette astuce, vous parviendrez à moins vapoter. Attention, ne brusquez pas les changements. Procédez raisonnablement et de manière progressive.

Choisissez une e-cig généraliste

Comme vous devez sans doute le savoir, quand une cigarette électronique est puissante, elle produit plus de vapeur. Et plus vous aspirez de la vapeur, plus vous aspirez de la nicotine. Si vous aviez par exemple l’habitude de vapoter à 120 watts avec un e-liquide 80%, procurez-vous une vapoteuse standard. Elle vous reviendra moins cher à l’achat, mais aussi à l’utilisation. Vous pourrez trouver une bonne quantité de vapoteuses standard en naviguant sur https://www.ecig-tests.com. Elles sont simples d’utilisation et vont pouvoir vous aider dans vos démarches de réduction de vapotage.

Moins de Watts et plus d’Ohms

La résistance (en Ohm) que vous utilisez pour votre cigarette électronique va de pair avec la puissance (en Watts) de celle-ci. Avec une puissance élevée aux environs de 80 Watts, la valeur de votre résistance ne dépasse pas les 0,1 Ohm. Ainsi, pour vous aider dans la diminution de votre vapotage, nous vous recommandons fortement d’inverser les proportions. Prenez une résistance avec une valeur bien au-delà de 0,8 Ohm que vous allez utiliser avec une puissance minime soit entre 15 et 25 Watts. Votre cigarette va produire moins de vapeur, mais cela ne va causer aucun problème. Au contraire, vous allez pouvoir en tirer profit et votre démarche pour la réduction de vapotage sera assurée.

Changez vos habitudes

Le changement des habitudes est un facteur important pour la réduction de votre consommation.

  • Choisissez l’inhalation indirecte

Le vapotage se présente sous deux formes différentes : l’inhalation directe et indirecte. Le vapotage direct permet aux vapeurs de passer directement dans les poumons. Le vapotage indirect fait passer la vapeur dans la cavité buccale ce qui en réduit l’absorption d’e-liquide et ainsi de nicotine.  Habituellement, les e-cigarettes puissants sont inhalés directement et la vapeur rejoint immédiatement dans les poumons.

  • Élevez le taux de PG de votre liquide

Excellent releveur de saveur, le PG est le responsable de la sensation que vous ressentez au niveau de la gorge ou du hit. Entre 50 et 70 %, le PG vapoté à 0,8 Ohm avec une cigarette généraliste vous permet de consommer moins de nicotine et garantit alors votre sevrage.

Comment bien choisir un body gainant adapté à votre morphologie ?

Chez les femmes, choisir sa lingerie est une chose vraiment passionnante pour refléter leur féminité, mais surtout leur personnalité. Pour ne pas prendre la tête avec le choix de tenue et de sous-vêtement, le body gainant est devenu un must-have dans la garde-robe d’une femme. Mais il faut bien choisir en fonction de la silhouette.

L’intérêt du body gainant

Plusieurs appellations sont attribuées au body gainant comme le body amincissant, le body minceur, le body ventre plat et d’autres encore. Mais ce ne sont que des noms, car l’utilisation de celui-ci reste la même. Le body gainant joue un rôle très important dans la vie d’une femme, car il peut à la fois être un élément de séduction chez cette dernière et cacher son ventre, ses rondeurs ou même sa poitrine généreuse, qui gênent souvent les femmes au milieu d’un public.

Mais ce n’est pas tout, grâce au body gainant, vous trouverez l’envie et le plaisir de remettre vos vêtements moulants. On peut dire que le vrai pouvoir du body gainant, c’est de vous aider à enfiler sans problèmes les vêtements que vous aimeriez mettre. Pour ceux qui aiment le sport, vous pouvez associer votre body avec un legging pendant une marche, vous serez à la mode tout en pratiquant du sport. Et même si vous n’avez pas beaucoup de temps pour en pratiquer, le body gainant peut vous aider à perdre du poids au quotidien.

La taille, un élément important à considérer

Bien sûr, comme tout vêtement, le choix de body gainant doit être bien pensé. La plupart des femmes qui utilisent ce genre de sous-vêtements veulent peaufiner leur silhouette ou cacher certaines rondeurs. Il est alors préférable de choisir une taille légèrement au-dessus de votre taille pour ne pas se sentir trop gêné en le portant.

Toutefois, il faut tenir compte de votre morphologie en détaillant la taille de vos seins, de vos cuisses ou votre ventre. De nombreux types de body gainant s’offrent à toutes les silhouettes de femmes. À vous de voir ce qui vous convient le mieux.

Les différents styles de body gainant adaptés à chaque silhouette

Le choix de body gainant doit se faire en fonction de la morphologie de la femme.

  • Si vous avez une silhouette en 8 ou en H, vous n’aurez pas de mal à choisir de body gainant. Tous les types de lingerie gainante vous iront à merveille. À vous de choisir les détails qui vous rendront plus séduisante.
  • Si vous avez beaucoup plus de rondeurs au niveau des hanches et des cuisses, privilégiez une forme shorty pour ne pas couper la forme de vos fessiers.
  • Si vous avez une petite poitrine, optez pour un body décolleté pour mettre en valeur cette partie, sans être vulgaire.
  • Pour cacher les courbes et les bourrelets au niveau du ventre, le body gainant classique, similaire à un maillot de bain une pièce, peut faire l’affaire. C’est le body idéal pour être porté tous les jours puisqu’il est confortable et permet de lisser parfaitement votre silhouette.

Comment augmenter Kapha ?

Le fait de connaître son dosha permet de l’améliorer et de prendre les dispositions nécessaires pour l’alimenter. Pour ceux qui sont dominants kapha, il existe plusieurs moyens pouvant être mis en place pour augmenter leur kapha. Cela passe par le mode de vie, l’alimentation et les exercices physiques et spirituels.

Les aliments favorables pour kapha

Le dosha kapha est constitué de l’eau et de la terre. Il est important de noter ce détail parce que cela permet d’équilibrer les nourritures qui devront être privilégiées. C’est également le meilleur moyen d’éviter les produits qui ne conviennent pas au kapha. De plus, le kapha se situe spécifiquement sur la partie supérieure du corps. Il est donc responsable des sensations au niveau du torse, de la gorge, du nez, de la bouche et de la tête.

Grâce à tous ces indices, il est plus aisé de connaître les aliments qui permettent d’augmenter kapha. Les fruits, les légumes, les céréales, les légumineuses, etc. peuvent être consommés, mais il faudra bien préciser les variétés. Quelques exemples s’imposent :

  • Pour les fruits, ceux qui sont astringents sont à privilégier et ceux qui sont aigres sont à éviter.
  • Les légumes devront être des légumes piquants.
  • Pour les céréales, toutes les sortes de riz, excepté le riz brun, ainsi que le pain et le quinoa sont idéales.
  • Les aliments chauds, secs et cuits sont à favoriser.

Les habitudes de vie qui équilibre kapha

En outre, pour que le dosha kapha puisse mieux se développer, le mode de vie de ceux qui sont dominants kapha doit être adapté. Lent, mou, lourd, froid, onctueux, stable, doux, visqueux, etc., voilà les caractéristiques qui s’associent au kapha. Donc en fonction de ces qualités, il faudra adopter des habitudes permettant d’éviter le déséquilibre de kapha.

L’harmonie d’un kapha réside dans la reconnaissance des autres pour lui permettre d’avoir confiance en lui. Aussi, pour préserver et augmenter kapha, il convient de bien se reposer et d’avoir une vie épanouie. Le kapha a également besoin de développer une pratique spirituelle pour avoir plus de sérénité. Pour cela, il est possible de recourir à des produits spéciaux pour kapha.

Les exercices et autres produits

Nombre d’activités peuvent être pratiquées pour augmenter et préserver l’équilibre d’un kapha. Le yoga et la méditation devront être privilégiés, mais en dehors de cela, il y a aussi les exercices aérobiques et musculaires. La zone au niveau de la cage thoracique doit être bien étirée.

Par ailleurs, il est également indispensable de prendre des produits comme des plantes médicinales pour offrir du tonus au système respiratoire. Le système nerveux et l’énergie doivent aussi être stimulés par des produits de ce genre.  Il est important de souligner que le kapha a besoin de beaucoup de sommeil et de repos. Il faudra donc veiller à ce que ces conditions soient respectées. Et pour cela, le recours à des produits relaxants peut être nécessaire. C’est ce qui va lui permettre de bien se développer et de contourner le déséquilibre.