10 bonnes raisons de visiter la région viticole de Champagne !

Voici un aperçu complet des bonnes raisons de visiter la région viticole champenoise. Commençons par la plus évidente, la courte durée du voyage. La région Champagne n’est qu’à 45 minutes de Paris en train. Pour certains, c’est moins de temps que pour se rendre au travail. Toujours pas convaincu ? Voici les 10 meilleures excuses pour quitter Paris un instant et s’évader dans l’un des plus beaux endroits de France.

1. Dégustez le vin mousseux le plus célèbre du monde

Le champagne est un symbole du style français autant que la baguette à New York, c’est le must à boire en première classe des compagnies aériennes asiatiques et pour vous, une occasion de déguster les bouteilles les plus rares sur place, à quelques minutes de Paris ! Même les plus exigeants trouveront une bouteille à leur goût, dans les caves d’Epernay et de Reims, longues de 135 km. Le Champagne est aussi un vignoble, un ancestral.

2. Découvrez un patrimoine mondial de l’UNESCO

Monuments ou paysages, il y en a pour tous les goûts. Le Champagne rencontre 365 monuments classés et présente une nature remarquable. Les visiteurs se rendent à la plage du grand lac Der, et partent en randonnée pour observer les 300 espèces d’oiseaux dans les sentiers de Champagne. En automne, vous pouvez voir les grues communes et autres 200 espèces qui migrent vers l’Afrique et qui font souvent escale dans la campagne champenoise.

3. L’oenotourisme !

Découvrir le vin sur place et comprendre l’ensemble d’un terroir d’une manière parfois inhabituelle est possible. Par exemple, Oenovasion propose des randonnées en 4×4, des locations de VTT ou de vieilles voitures pour agir comme James Bond au cœur du vignoble. Dans la plupart des activités d’œnotourisme, la dégustation est prévue sur le domaine viticole et souvent entre les rangs de vignes, accompagnée d’explications sur les spécificités du terroir champenois.

4. Des villes chargées d’histoire

En Champagne-Ardenne, 6 villes sont actuellement labellisées « Ville d’Art et d’Histoire » parce qu’elles se sont engagées à faire connaître le patrimoine de la ville de manière pédagogique. Ces villes sont Troyes, Charleville Mezières, Sedan, Langres, Chalons-en-Champagne et Reims, la ville des rois. Vous aurez l’occasion de découvrir l’artisanat local ! Apprenez l’art du vitrail et du fer, rencontrez des souffleurs de verre, des paniers et des couteliers. Ces derniers travaillent selon la tradition ancestrale qui traverse les générations, mais savent parfois adapter l’époque moderne dans un artisanat artisanal harmonieux.

5. Convivial pour les familles et les enfants

L’escalade, les parcs de loisirs et 983 sites à visiter sont répertoriés sur le site officiel du tourisme en Champagne Ardenne. Même en passant par 2 sites par jour, vous aurez besoin d’un an et demi de visite à plein temps pour découvrir toute la région. De plus, plusieurs de ces sites sont gratuits, comme les fresques de l’église Saint-Martin, et les autres demeurent abordables. Vous pouvez entrer dans le château du Grand Jardin Joinville et vous émerveiller dans son vaste jardin à travers des visites guidées pour seulement 2 ou 4 euros.

6. Dorlotez vos papilles gustatives

Le Champagne est aussi une région avec de nombreux restaurants étoilés, bars et pubs. L’Assiette Champenoise de Tinqueux, par exemple, est l’un des vingt-cinq restaurants étoilés Michelin.

7. Témoignage des grandes guerres

La Grande Guerre de 1914/1918 a marqué la région de façon indélébile et avec le devoir de mémoire, la Champagne offre de nombreux sites, sentiers et itinéraires qui expliquent le conflit aux enfants et aux adultes, à travers des reconstitutions, des armes et d’autres objets de l’époque. Les amateurs d’histoire peuvent également trouver des reconstitutions de la guerre franco-prussienne, des campagnes napoléoniennes ou de la Seconde Guerre mondiale.

8. Beaucoup de célébrations

Au menu de « La Champagne en fête », vous trouverez des dégustations, des accords vins et des animations musicales. Plus historiques, les festivités johanniennes de Reims vous invitent à vivre les 33 couronnements royaux que la ville a connu à nouveau ! Les spectacles son et lumière sur la cathédrale de Reims lors du « Rêve des couleurs » ou sur les éléments naturels de la promenade en bateau à Châlons-en-Champagne lors de l’événement « Métamorph’eau’ses » sont également étonnants.

Initiation à l’œnologie, dégustation, visite du vignoble, il y a tant d’expériences inoubliables et personnalisées à réaliser si vous êtes un aventurier, un amoureux romantique ou des membres de la famille !

Histoire et légendes de la Haute Marne – Champagne de Haute Marne

La Haute Marne est une région merveilleusement riche. Des collines verdoyantes, des champs de blé et de vaches paresseuses, et des vergers de cerises. Oh, et du champagne. C’est l’étoffe de la poésie avec 40% de la Haute Marne, rivière ou forêt, et seulement 9 habitants au km2.

Avec ce paysage luxueux viennent le sanglier, le cerf, une faune diversifiée et, bien sûr, une abondance d’industries artisanales à explorer et à apprécier. Si vous aimez les saveurs locales et le folklore, c’est l’endroit à visiter.

Un paysage actif à Baissey

Dans la rue du Paradis, dans le petit hameau de Baissey, non loin de Langres, vous trouverez un moulin à eau original et fonctionnel. Les gens travaillent l’eau ici depuis les Romains et c’était autrefois l’une des activités essentielles de la communauté.

Pendant la révolution, le moulin était considéré comme si important que le meunier était taxé d’un cochon supplémentaire et les contes abondent de tunnels jusqu’au château pour faire de la contrebande.

il est étrange de penser qu’il n’y a pas si longtemps, les loups étaient considérés comme un danger ici et que le dernier a été tué en 1946. De grandes célébrations pour tout le village étaient organisées si un loup était capturé et en fait, les loups font partie intégrante du patrimoine de l’usine. A tel point que l’histoire d’un JoJo et de son loup est devenue un peu une légende de Baissey.

La légende de Baissey

Apparemment, peu de temps après la Première Guerre mondiale, tous les villageois de Baissey se sont rassemblés au moulin pour l’une de leurs principales célébrations. JoJo le violoniste était là et il a diverti les fêtards tard dans la nuit avec sa musique et sa danse. Mais lorsque la fête s’est finalement interrompue, JoJo, plutôt le pire pour le vin, a décidé de rentrer au village voisin en prenant un chemin à travers une forêt enneigée.

Tombant dans l’obscurité, le malheureux JoJo est tombé dans l’un des pièges du chasseur et s’est retrouvé face à face avec un loup, rien de moins. N’ayant rien d’autre pour se défendre, JoJo a pris son arc et a joué. Et il a continué à jouer jusqu’à ce que l’aube se lève et que le chasseur arrive enfin pour vérifier ses pièges. Et le loup ? Tout le temps que JoJo a joué, le loup n’a jamais posé la patte sur le vieux JoJo.

C’était peut-être exagéré dans le récit, mais pour moi, qui vis dans un vieux moulin à eau de l’autre côté de la France, dans un petit bois appelé Paradis et avec un voisin appelé ….JoJo (oui vraiment) qui n’est pas impartial au vin (je ne sais pas s’il joue du violon mais je vais le découvrir), ça a certainement touché un nerf !

Le dernier meunier

Aujourd’hui, les photos du dernier meunier et de sa famille sont accrochées au mur comme un triste témoignage. Henri Noirot (fils et petit-fils de meuniers avant lui) est né et est mort au moulin de Baissey. Après plus de 60 ans à la barre, lorsqu’il mourut en 1931, le moulin mourut avec lui et tomba rapidement en ruines.

Profitez des dernières miettes

Maintenant, avec un vieux chien fatigué qui monte la garde à l’ombre d’un groupe de jarrets de houx, vous pouvez grimper les vieux marches en pierre et entrer dans le fonctionnement d’un moulin traditionnel qui a été amoureusement ramené à la vie.

Comme les roues grincent et les pierres grincent, les commandes originales des locaux, écrites sur de petites cartes postales, éparpillent le bureau devant le bureau des ventes. Un pistolet et une balance complètent l’équipement de bureau !

Le moulin a un rythme et une musicalité à lui. Il devait faire chaud, poussiéreux et bruyant à l’époque. Cela a dû être une merveille de la technologie, mais c’était quand même un travail de rupture. Et aujourd’hui, vous pouvez profiter d’un biscuit local fraîchement cuit à base de farine moulue et d’un petit aperçu de ce qui a fait battre le cœur de cette communauté !

Un choix gourmand

S’il y a une chose qui va avec le pain, c’est la confiture. Et dans le petit hameau d’Anrosey, à environ 40 minutes de Baissey, vous trouverez la formidable Madame Collin et son impressionnante sélection de confitures et de gelées.

Commencée dans les années 1980 en tant que diversification agricole, Madame Collin donne un nouveau sens au concept de confiture. Avec des saveurs allant du groseille et du pissenlit, du souci, de la courgette, de la rose et de la pomme de terre (oui, en effet), des capucines et même de la confiture de lait, il semble que si elle pousse dans ces régions, Madame Collin peut en faire de la confiture.

Vous pouvez plonger et goûter quelques-unes de ses meilleures confitures, les étaler sur ses crêpes maison et emporter à la maison une belle sélection d’aliments en pot et décorés. Le tout entouré de sa collection de plus de 500 pots à café colorés.

Elle est ouverte les mercredis entre 10h et 17h ou vous pouvez organiser une dégustation sur rendez-vous et même visiter la ferme.